competence_small

NOS ACTUALITES

Actualités jurisprudentielles : Co-voiturage avec le véhicule de fonction et licenciement

10/12/2018

Du risque de pratiquer le co-voiturage avec son véhicule de fonction à l’insu de son employeur.

 

En exposant à un tel  risque son employeur, compte tenu de l’absence de couverture de cette activité par l’assureur, le salarié commet une faute pouvant justifier son licenciement.

 

Cour d’Appel de Rennes 31 août 2018 n° 16/6462

Actualités jurisprudentielles

25/09/2018

 

Conversation FaceBook et licenciement.

 

Les propos tenus par un salarié sur son réseau FaceBook, tenus au sein d’un groupe fermé, ne peuvent justifier un licenciement pour faute grave.

Pour la première fois, la Cour de Cassation se prononce sur le caractère privé ou public d’une conversation sur un réseau social.

 

Cassation Sociale 12 septembre 2018 n°16.11-690

05/12/2017

Le cabinet GD, spécialiste en droit du travail, et toute son équipe vous souhaite une belle rentrée sociale 2018/ 2019.

 

Le droit du travail: un domaine mouvant et évolutif aux grès des jurisprudences et des lois.

 

Prenez conseil pour vos problématiques sociales. N’hésitez pas à nous contacter.

Actualité jurisprudentielle – Une clause d’indivisibilité n’autorise pas à rompre le CDD avant son terme

15/09/2017

 

Les parties ne peuvent pas déroger aux dispositions d’ordre public en introduisant dans les CDD de 2 conjoints une clause d’indivisibilité.

 

Au cas présent, la salariée avait rompu son CDD d’un commun accord. La rupture du CDD du salarié- son époux, basée sur la clause d’indivisibilité prévue au contrat est abusive. Il est donc bien fondé à solliciter des dommages et intérêts à ce titre.

 

Cass soc 5 juillet 2017 n° 16-17.690

Actualité jurisprudentielle – Requalification en CDI de CDD d’usage successifs

25/04/2017

La Cour de cassation rappelle sa jurisprudence subordonnant le recours aux contrats d’usage et leur succession avec le même salarié, au caractère par nature temporaire de l’emploi occupé, ce qu’il appartient au juge de vérifier concrètement en cas de litige.

Au cas présent, 15 CDD en 2 ans et demi pour faire la même chose au même endroit doivent être requalifiés en un CDI.

 

Cass. soc. 26-01-2017 n°15-26.845 F-D

 

La réforme de la santé au travail applicable au 1er janvier 2017

22/02/2017

 

Le code du travail a été profondément refondu, notamment sur les sujets:

- du suivi médical des salariés avec la disparition de la visite médicale d’embauche et de la visite médicale biennale

- de la procédure de licenciement pour inaptitude qui pourra n’intervenir qu’après une seule visite et dans le cadre de laquelle les échanges avec le médecin du travail seront privilégiés.

 

Loi n°2016-1088 du 08/08/2016 et décret n° 2016-1908 du 27/12/2016.

VOEUX 2017

06/01/2017

 

Le cabinet GD vous adresse ses meilleurs vœux pour l’année 2017 et reste à votre écoute pour toute question relative au droit du travail.

Harcèlement moral – la jurisprudence de la Cour de Cassation s’assouplit

17/11/2016

 

Un revirement important quant à la prévention et la condamnation des faits de harcèlement moral.

 

Dorénavant il est tenu compte, dans l’appréciation des faits, des mesures de prévention mises en œuvre par l’employeur.

Cassation sociale 1er juin 2016 n° 14-19.702

ACTUALITES LEGISLATIVES

14/07/2016

 

Un grand vent de réforme souffle sur les prud’hommes.

 

La loi Macron du 6 août 2015 a procédé à une importante réforme de la justice prud’homale. Le décret d’application de celle ci en date du 20 mai 2016 devrait permettre de sortir des lenteurs et dysfonctionnements critiqués depuis longtemps.

Il prévoit notamment:

- l’accélération de la procédure via le bureau de conciliation et d’orientation

- des modalités relatives aux modes alternatifs de règlement des litiges

- la représentation obligatoire en appel

- la suppression du principe de l’unicité de l’instance

Décret du 20 mai 2016 ( JO du 25 mai)

Actualités Jurisprudentielles – Licenciement pour faute grave d’une salariée enceinte

20/05/2016

 

L’agressivité d’une salariée enceinte peut justifier son licenciement

 

La salarié qui adopte, durant son état de grossesse, un comportement agressif et menaçant, contestant l’autorité de son supérieur et exerçant des pressions pour obtenir des informations confidentielles ,commet une faute grave justifiant son licenciement.

Cass sociale 31.03.2016 n° 15-13.069